La conférence épiscopale fait escale sur le quai

La fantastique épopée du port en eau profonde de Kribi leur avait jusque-là été racontée, sans que beaucoup d’entre eux n’aient jamais eu l’occasion de s’en approcher. En ce 23 avril 2017 donc, veille de la fin de leurs travaux de session ordinaire dans la ville balnéaire, c’est tout le collège des évêques du Cameroun, réuni au sein de la Conférence épiscopale nationale, qui a fait une descente sur le terrain à Mboro, aux fins de prendre corps avec cette infrastructure dont on leur parle tant, mais que peu d’entre eux avaient visitée d’aussi près. Un après-midi de forte chaleur sur le quai, auprès de Patrice Melom, Directeur général – accompagné de son épouse – au cœur des explications. Le tour du propriétaire en quelque sorte, pour cette grande maison qu’il connaît désormais comme sa poche, mais devant laquelle les autres n’ont fait l’économie d’aucun ébahissement. Comme le déclarait Monseigneur Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé, « c’est aussi dans la force de cette réalisation que se reconnaît une part de la grandeur de Dieu ».

Une soixantaine de personnes en tout, pour aller d’un bout à l’autre des 465 mètres de quai, et se confronter à la puissance du génie civil et de la mécanique techniciste. Pour les hommes de Dieu, il était question de se confronter à l’étendue de cette expérience, pour se figurer l’implacable réalité de ce pays qui change, qui avance à son rythme et de son mieux, et qui se projette dans la représentation avantageuse que demain soit probablement meilleur qu’aujourd’hui. Une présence ainsi de soixante minutes sur le site, qui s’est achevée aux confins de la soirée, avec une bénédiction apposée sur la tête de tous les employés du Port, présents sur les lieux de la cérémonie.