Le chemin de la Chine est plein d’espérance

Le PAK dans une délégation interministérielle, pour négocier les conditions de remboursement des emprunts pour la construction du Port de Kribi.

Ils ont pris place au milieu d’une forte délégation camerounaise au sein de laquelle siégeaient de grandes pointures ministérielles : les Services du Premier Ministre, le Ministère de  l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire et le Ministère en charge des Finances. A leurs côtés, la Caisse autonome d’Amortissement, et bien sûr, le Port Autonome de Kribi (PAK). Tout ce monde, pour effectuer à Beijing, du 1er au 12 Juin 2017, une mission auprès d’Exim-Bank à l’effet de finaliser les termes de l’accord sur les mécanismes de remboursement des prêts relatifs à la construction du Port en eau profonde de Kribi.

Une mission qualifiée de « nécessaire » par les officiels du PAK, au vu de l’urgence pour les parties camerounaise et chinoise, de parvenir à un accord global sur le mécanisme de remboursement de cet emprunt global de 450 Mds de dollars, concédé au Cameroun en 2007, aux fins de le voir se doter d’une infrastructure portuaire de niveau international. Il faut rappeler que deux nouveaux éléments d’importance avaient un impact dans le contenu dudit document, à savoir, d’une part, la création du Port Autonome de Kribi, organisme chargé de la gestion du Port de Kribi, avec pour corollaire  la définition des parties impliquées dans l’Accord ; et d’autre part, la consolidation du mécanisme de remboursement du prêt suite à la signature des conventions de financement de la phase 2 (prêt préférentiel et concessionnel), dont le principe de remboursement est identique à celui du financement de la phase 1.

Au terme des travaux, les deux parties se sont félicitées de la collaboration franche et sincère observée lors de cette négociation et ont décidé de parapher le projet d’accord sur le mécanisme de remboursement de la dette. Par ailleurs, les deux Parties ont par la suite évoqué  le programme de la prochaine visite de la Présidente d’Eximbank-Chine au Cameroun. Séjour qui sera notamment marqué par une visite expresse sur les installations de Mboro, et la signature de l’accord ainsi négocié en Chine.

Pour mémoire, l’accord sur le mécanisme de remboursement est un contrat tripartite (Cameroun, Eximbank, et Escrow Agent) qui prévoit, de garantir le remboursement du prêt, que les revenus du Port Autonome de Kribi soient cantonnés dans un compte séquestre en F. CFA dénommé « Control Account », à partir duquel les dépenses prioritaires ci-après seront assurées : les charges d’exploitation Port Autonome de Kribi ainsi que le service de la dette à travers un second compte dédié dénommé « Escrow Account ».

Pour ce faire, le Gouvernement désignera une banque internationale de réputation avérée ayant une filiale au Cameroun, dénommée « Escrow Agent », chargée de la gestion des deux comptes suscités. Pour assurer cette gestion, conformément aux désidératas des parties prenantes, un accord dénommé « Escrow Agent Agreement » sera signé par les différentes parties – l’emprunteur, MINEPAT ; le Prêteur, Eximbank et le Port Autonome de Kribi.

La délégation camerounaise à ces travaux était conduite par Martin Mpana, Ambassadeur du Cameroun en République populaire de Chine, assisté par Charles Assamba Ongodo, Directeur général de la Coopération et de l’Intégration régionale au MINEPAT, et de Patrice Melom, Directeur général du Port Autonome de Kribi. Celle d’Eximbank était dirigée par Wang Yumeng (Division Chief, Division 13, Concessional Loan Dept.).