Modeste AKOO : « Kribi est prêt à répondre aux défis de l’économie environnante »

Le Directeur de l’Exploitation estime que « le Port de Kribi est un exutoire logistique de choix » qui ouvre le Cameroun vers l’extérieur dans un contexte de mondialisation.

En règle générale, un Port maritime ne justifie son utilité qu’à travers ses apports multiples dans le tissu économique de sa zone d’influence. Dans le cas su port de Kribi, cette zone d’attraction couvre le Cameroun, le Tchad, la RCA, Nord Congo et une partie du Nigeria. C’est une zone qui a un potentiel économique indéniable, notamment, un bassin de consommation de plus de 100 millions de consommateurs et un potentiel de production s’appuyant sur des matières premières transformables pour de marchés internationaux. Le Port de Kribi à bien des égards, en constitue par conséquent un exutoire logistique de choix, ouvrant le Cameroun vers l’extérieur dans un contexte de mondialisation. Le Port de Kribi est une des réponses du Gouvernement, qui participe à l’arrimage à ce processus qui s’impose aux nations. Je voudrais rappeler, que pour l’Afrique centrale, l’avènement du port de Kribi résulte à l’origine, d’une démarche consensuelle de plusieurs pays, laquelle est exprimée dans cette citation de S.E. Paul Biya à l’entame des travaux de réalisation de cette importante infrastructure le 08 Octobre 2011 : Kribi va devenir « l’une des grandes ouvertures sur le Golfe de Guinée, pour nous-mêmes mais aussi pour les pays frères du Tchad, de la république Centrafricaine, du Nord de la Guinée équatoriale, du Gabon, du Congo et de la République démocratique du Congo ».

La guérite principale d’accès au Port de Mboro

Maintenant dans la mise en œuvre, de cette vision, nous avons construit une première phase constituée de deux terminaux modernes qui sont mis en service après un jalonnement complexe de construction, d’équipement, et de mise en exploitation effective.

Le Port Autonome de Kribi est donc prêt à répondre aux besoins de l’économie environnante. Pour cela, plusieurs filières de croissance susceptibles de converger vers le port de Kribi sont ciblées et auxquelles, le Port de Kribi et la Communauté portuaires logistique qui s’y implante apporteront de solutions leur permettant d’être compétitifs sur les marchés internationaux. Nous poursuivons aussi l’objectif de réduction de la pénibilité des opérateurs économiques des pays voisins. Le Port de Kribi, déjà apporte une plus-value au trafics pétroliers de la République du Tchad.

La construction d’une autoroute attenante accroît de beaucoup l’attractivité du port de Kribi

Le Port de Kribi, au démarrage de ses activités d’exploitation commerciale, se positionne comme un hub dans le Golfe de Guinée, en offrant aux navires de grand tonnage, la possibilité de de relayer à partir de ses terminaux, des trafics en provenance ou à destination des autres continents. Il permettra ainsi aux ports existant d’éviter la marginalisation dans la conquête des trafics internationaux et à notre économie d’améliorer sa compétitivité, ne fut-ce que par la vitesse des actifs circulant imprimée sur le passage des marchandises en direction ou en provenance des marchés mondiaux. L’impact économique de ce gain de temps profitent à la fois aux navires et au marchandises locales, qui gagnent aussi en termes de baisse des taux fret, induite par l’usage de navires de grandes capacités, dégageant des économies d’échelle.