Un premier navire commercial sur les quais de Mboro

Après de longs mois d’attente, le PAK a pu accueillir le Medi Lisbon, ce gros porteur qui indique sa capacité et sa volonté à jouer les rôles d’avant-garde au Cameroun et en Afrique.

Ce 22 juin 2017, il était manifeste que Patrice Melom, le Directeur Général du PAK était jovial, voire même triomphal, à savourer les images spectaculaires de l’entrée dans les eaux de Mboro, du premier navire de grande capacité, spécialisé dans l’enlèvement et le transport de cargaisons de biomasses. Le Medi Lisbon donc : vraquier de 189 m de long affrété par la société Biomass Cameroon pour l’inédite expédition d’une cargaison de 27 500 Tonnes de Copeaux d’hévéa. Un accostage à 08h qui a pris sept jours pour remplir ses cales un volume de 27 000 tonnes de produits, pour une exportation vers l’Irlande. Il s’agissait de la toute première opération technique et commerciale de cette envergure, conduite par l’administration portuaire de Kribi, avec la participation de l’ensemble des acteurs et opérateurs engagés institutionnellement et fonctionnellement dans l’exploitation future du terminal polyvalent, l’une des infrastructures-clés du site de Mboro. Une opération qui, selon Patrice Melom, revêtait une importance majeure à double titre, au moins : au sens concret, elle représentait la toute première activité ordinaire, soumise à facturation commerciale, à laquelle le Port Autonome de Kribi se livre, depuis la mise en place formelle de l’entreprise et la prise en main effective de ses équipes, par décret présidentiel, le 29 juin 2016 ; au plan symbolique, la détermination d’une capacité décisive des acteurs camerounais à rendre effective l’opérationnalisation de ce port, dans les formats, les produits, les services et les innovations attendus par les acteurs économiques tant nationaux qu’internationaux, dans le sens du développement aussi bien de l’économie nationale que de la sous-région

Les opérations de chargement dudit bateau, en tant que telles, ont duré six jours pleins. Le Port Autonome de Kribi (PAK) s’est évidemment fortement impliqué dans le déroulement de l’opération afin d’assurer la coordination et la supervision de l’ensemble des opérations. Lesquelles ont nécessité une planification minutieuse et une mobilisation importante des ressources humaines, matérielles et informationnelles. Ce test en grandeur nature devrait par ailleurs démontrer la capacité des équipes techniques et opérationnelles de cette jeune organisation à faire un usage optimalde l’outil portuaire. L’objectif à cet égard étant clair : Assurer le post-acheminement puis le chargement sécurisé de la cargaison en moins de sept  jours.

Au-delà du caractère historique qu’a revêtu cette escale, il s’est agi avant tout d’une matérialisation concrète de la vision ayant sous-tendue la réalisation de ce Port de quatrième de génération. En effet la plateforme industrialo-portuaire de Kribi a été conçue pour permettre la mise en valeur des ressources naturelles du Cameroun, opportunité que l’opérateur BIOCAM a manifestement saisie au bond en s’affichant comme l’une des premières entreprises à s’installer dans la zone industrielle attenante au port. BIOCAM bénéficie à ce titre d’un accès direct et privilégié aux échanges internationaux modulés par la plateforme de Mboro, ainsi que d’une zone importante de massification et d’autres facilités logistiques et tarifaires accordées par le PAK, au nom de l’Etat du Cameroun.

Les acteurs d’une éclatante victoire

  • Le Port autonome de Kribi

Pour le Port autonome de Kribi (PAK), s’est chargé d’assurer la planification et la mise en œuvre efficiente de l’ensemble des opérations qui concourant à l’accueil du MediI Lisbon. Ceci, dès son entrée les eaux territoriales camerounaises, pour un accostage/chargement sécurisé du navire, tout en se conformant aux inspections usuelles requises par la réglementation. Cette opération a nécessité une gestion coordonnée des éléments suivants : le navire, la marchandise, l’équipage du navire, le personnel des administrations et des entreprises impliqués dans la gestion de l’escale et de l’exportation des marchandises. Mais aussi, des opérations de gestion d’escale, avec quatre services délivrés : prise en charge de la durée de séjour minimale à quai, prise en charge des équipages, chargement en toute sécurité des cargaisons, dédouanement des marchandises, exercice coordonné des contrôles réglementaires sur le navire et la cargaison.

  • L’agence des prestations maritimes

L’Agence de Prestations maritimes est une société indépendante appartenant à des privés Camerounais, offrant des solutions logistiques adaptées et taillées sur mesure à ses clients. APM dit s’appuyer en effet sur la force, le savoir-faire et l’expérience de son personnel et de son administration dans l’industrie maritime, pour rendre une satisfaction totale à ses clients. APM a agi, dans cette opération, comme l’aconier de la société BIOCAM ; c’est donc à lui qu’est revenu de prendre en charge de l’ensemble des opérations logistiques, en l’occurrence, de chargement du bateau. Dans le détail, il s’est agi de : consigner et affréter le navire, gérer les terminaux portuaires, dans le cadre des opérations de chargement, gérer les opérations douanières, acconer les operations portuaires, assurer l’entreposage, le transport ainsi que la livraison de la biomasse sur les quais de Mboro et, de façon élargie, mettre en place le Supply Chain Management.